» Accueil » Généralités & projets » La sculpture gothique...

Le monument de Seyssel ou la recherche de l’élégance et du raffinement

Malgré les mutilations, les formes élégantes du tombeau de Jean de Seyssel peuvent encore être admirées dans le choeur de l’église: proportions élancées, dessin délicat de l’architecture aux lignes presque fluides, perfection de la stéréotomie et des assemblages.

cliquez sur l'image pour l'agrandir
Ces traits permettent de situer l’oeuvre au début du XVe siècle, soit un quart de siècle environ après la réalisation du monument de Sévery. La couleur beige clair qui le recouvre entièrement devait, à l’origine, fortement contraster avec le chatoiement du tombeau de Sévery qui lui faisait face.

Comme celui-ci, le tombeau était aussi enrichi de nombreuses statues dont seule une partie a pu être recomposée et remise en place. Les fragments qui subsistent dans le dépôt lapidaire montrent néanmoins que leur qualité était identique à celle de l’ouvrage auquel ils étaient destinés.

En particulier, on conserve une Vierge à l’Enfant, heureusement recomposée, qui atteste un savoir-faire remarquable. Son créateur était capable de rivaliser avec le meilleur de la scultpure contemporaine savoyarde, à Chambéry ou à Genève.

La sculpture gothique...

L'EXPOSITION: OUVERTURE ET PRIX

Au XIVe et au XVe siècle, trois ateliers de sculpteurs se sont succédés à Romainmôtier,...

Le monument funéraire de Henri de Sévery

La réalisation de ces tombeaux nécessita la présence à Romainmôtier de sculpteurs confirmés...

Le tombeau de Sévery: une oeuvre somptueuse commandée à distance

L’étude du tombeau de Sévery a entièrement été reprise. Par un patient travail de...

Les tombeaux d’Henri de Sévery et de Jean de Seyssel

L’ouverture, en 1905, des caveaux de la chapelle Saint-Jean-Baptiste au sud du choeur de...

Les monuments funéraires des grands prieurs de Romainmôtier et l’iconoclasme

Après le sas d’entrée, le visiteur est mis en situation de constater la richesse des sculptures...